Chapitre 7.5 ACE: Air Combat Eulator 1985, Cascade Games

ace
 
ACE est mon simulateur préféré sur C=64 car il proposait tout ce qu’un avion de guerre pouvait effectuer comme missions mais voyons cela plus en détail…….
 
Le sénarii: Les forces terrestres ennemies ont débarqué sur nos côtes et progressent vers l’intérieure des terres. 
La bonne nouvelle,c’est que l’avion AWAT »(tout temps tout terrains) est enfin opérationnel.
La mauvaise,c’est qu’il n’y en a que trois et que vous êtes le seul à savoir le piloter……
 
« Waip,bon,rien de bien extra jusque là,c’est du classique pour l’époque » que vous me direz…..
 

Patience,j’y arrive,nous voici à l’écran de titre

ace_01
 

Suivi de l’écran d’options,

1132218096-00

….là,déjà,gros choix

Vous pouvez choisir votre niveau de difficulté,un pilote (joueur simple) ou un pilote et un homme d’armes (joueur 2).
En mode deux joueurs,le premier pilote et s’occupe du canon le deuxième gère l’armement et les contres mesures,place le réticule sur les cibles et tire.
 Reste le choix de la météo:ceci permet de choisir un jeu d’été, le jeu de nuit ou le jeu d’hiver.
Dernier point,c’est juste une démo du jeu.
 
Une fois tout ceci paramétré,on vous demande votre armement.
Là encore,vous avez le choix,air/air12 missiles Air-Air),air/sol(2 missiles Air-Air et 16 missiles Air-Sol),air/mer(2missiles air-air et 8 missiles Air-Mer)ou multirôles(Air-Air et missiles Air-Ground (8 de chaque)…
 
Enfin dans le pit,là,c’est la claque graphiquement parlé.
ace Fini les fils de fers,on est en formes pleines.
Le pit est simple mais bien lisible,la piste rassemble à une piste.
 
« Waip et alors,ça change pas,le sol est toujours vert,le ciel et la mer toujours bleu » que vous allez dire….
D’accord,c’est une fois en vol que l’on voit le petit ajout qui change tout, des collines et des arbres pour le sol et des vagues sur la mer.
C’est tout con mais on a enfin une impression de vitesse (à la mesure de la machine)
 
ace_0è

 

 

On récapitule,

 

 
ace_recapitulatif

 

 

La carte:

ace_03

 

Reste la cerise sur le gâteau…..le ravitaillement en vol,oui,oui,vous avez bien compris,un ravitaillement en vol et je vous assure,c’était pas coton…..
 
ace_06
 
Pas mal pour 64K de mémoire non?
Ce simulateur n’a rien à envier aux sims actuels,proportion temporelle gardée.

 

 

 

Quoi d’autre?

 Le jeu a également des voix digitalisées,on sera prévenu de l’arrivée d’un missile,basse altitude,stall,contact avec la perche de ravitaillement et alerte de collision.

La DCA.

ace dca

 

C’est pas fini,y’a aussi,des dommages bien représentés. Votre caméra arrière peut être détruite, suivi du radar.

En outre,votre moteur peut être détruit aussi et vous devrez alors sauter en parachute ou rentrer en planant (suicidaire mais faisable),c’est du  Très bon en effet !

Vous ressentez alors,une grande fierté du devoir accompli qui vous envahi quand vous rentrez à la base avec un avion endommagé !

 

Bref,je le redis,: »ACE est mon simulateur de combat favori sur  le Commodore 64!!!! »

http://www.dailymotion.com/swf/xrj30&v3=1&related=1

 

En 1987,il y aura une suite: ACE 2 The ultimate head to head conflict.

 

ace_2
 
Rien à voire avec le premier du nom,ici,le jeu se joue en écran splité et le but est de détruire l’installation ennemie (une usine pour US na
vy et un destroyer pour les pas gentils).
 
ace_2_05
 

Il était bien sûr possible de foncer sur la cible terrestre directement mais fallait être vachement doué en manoeuvres et contre mesures pour éviter les missiles adverses,car avec l’armement air/sol,pas possible d’emporter du air/air radar seulement du IR donc plus petite portée donc à la merci de l’adversaire……

A savoir que les installations savaient se défendre aussi….. 

 

Deux avions étaient disponibles,le F/A 18 et le MIG 21.

Chacun avec son cockpit.

  

ace_2_03
 
 
 
 
Jouable contre l’IA,le jeu prenait toute sa dimension humain contre humain.
Je ne compte plus les rencontres effectuées…..
De plus,ce qui ne gâche rien,c’est la bande son qui est pour moi une des meilleurs réalisées sur C=64
Vidéo: j’ai laissé tourner la démo pour le plaisir des oreilles…

 

 

 

ace2weapons

Advertisements

Petite parenthèse…..

Je vais vite parler ici de mon éditeur favoris:MICROPROSE.

Je n’ai jamais été déçu de leur productions,elles ont toujours été à la hauteur de ce qui était annoncé.

A chaque sortie,c’était un produit conçu dans le respect du « client ».

Une belle boîte bien illustrée,un manuel bien fait et bien gros souvent plus de 100 pages,les cartes des régions survolées,toujours ce fameux cache clavier pour retrouver facilement les bonnes touches et bien sure le jeu lui même

Essayez de retrouver tout cela dans un box format DVD actuel….quand on a le manuel en pdf,on est content……

Franchement,je regrette ces belles boîtes et gros manuels moi….

f153
 
Faisons un petit historique : 1982, Pilote pour l’armée américaine, Le Major « Wild Bill » Stealey rencontre un jeune homme nommé Sid Meier. Les deux hommes se divertissent sur un jeu d’arcade appelé Red Baron, jusqu’à ce que Stealey lance un défi sur le jeu… et le perde. Meier, bon joueur, lui avoue que le jeu est plutôt mauvais car prévisible. Stealey lui réplique : « si tu peux faire mieux, alors moi j’éditerai ton jeu » ! Quelques mois après, Sid Meier lui présente Hellcat Ace… Les deux hommes fondent alors Microprose.

A partir de 1993, MicroProse connu plusieurs rachats. D’abord par Spectrum Holobyte qui abandonna sa marque en 1996, trois année après le rachat, pour celle de MicroProse qui est bien plus prestigieuse.

1998 fût l’année du rachat par Hastro Interactive. Suivi la fermeture des studios de MicroProse en Californie et en Caroline du Nord.
En 2001, c’est au tour d’Hastro Interactive de trouver un acquéreur, au nom d’Infogrames (Atari dorénavant).
En 2002, une page des jeux vidéo s’est tournée après la fermeture du studio originel de MicroProse, à Hunt Valley dans le Maryland.

 

 Major « Wild Bill » Stealey

 

Sid Meier

Chapitre 7.4 F-15 Strike Eagle Microprose

f15ENFIN un simulateur de combat,….
 F-15 Strike Eagle reste gravé dans ma mémoire et celle de tous les amateurs de simulations aériennes des années 80.
Mais quand on l’analyse,apparemment,il n’y a rien de plus,le sol toujours vert,l’eau et le ciel bleu…..
A y chercher,on y trouverait même du moins,plus de décollage ni d’atterrissage et les graphiques sont passés de la forme pleine au fil de fer…
 Mais alors,pourquoi ? Sans doute parce qu’il posera les jalons de la simulation aérienne en matière militaire, à savoir le rôle des instruments de bord, la carte de la région,et le plus important, les différents modèles d’armes embarqués… Le logiciel eut droit à la reconnaissance des journaux de l’époque (TILT,ZZAP 64,….),  Microprose sortira deux suites sur les mêmes bases et en abandonnant la représentation en fil de fer,(la plus aboutie étant le III mais nous y reviendrons plus tard dans le chapitre qui sera consacré au PC et à l’Amiga pour le II )
Point fort aussi,nous ne sommes plus sur une carte unique,le jeu possède plusieurs « téhatres »d’opération historiques avec chacun leur propre carte.
Autre point qui change,cette fois,c’est nous qui devons nous frayer un chemin à travers les défenses ennemies pour détruire la ou les cibles prioritaires pour ensuite exécuter la même opération mais pour revenir en vie à la maison.
A un bon niveau de difficulté,il fallait jouer correctement avec la portée du radar,les leurres,le brouilleur(ECM),l’altitude et la vitesse….rien que ça….
Dire que pour nos sims actuels ce sont encore ces paramètres qui sont utilisé….bref,pour moi,c’était LE précurseur du simulateur de combat qui de plus a été supervisé par un pilote de chasse,j’ai nommé: Wild Bill Stealey.
                                                                                  
Pour les collectionneurs ou nostalgiques,le manuel d’époque en VF est disponible ici : http://www.phenixinformatique.com/fichier/docs/jeux/f15_strike_eagle_manuel.pdf
f15st3

 

f15home

 

          

carters_f15se
Pubs

     f-15_strike_eagle_cover

f15 simulateur,avions microprose strike eagle,f15 strike eagle microprose

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Dans les 90′ une version Atari ST sortira et force est de reconnaître (même pour un membre de la Confrérie des Amigaïstes pure et dure comme moi)que celle ci était superbe…..dommage qu »elle ne soit pas sortie sur Amiga aussi  

f15_st

 

 

 

Chapitre 7.3: Fighter Pilot

Le suivant à m’être tombé dans les mains est Fighter Pilot de Digital Integration.

fighter_pilot

Celui-ci nous mettait au commandes d’un F-15 Eagle.

Missions principale,protéger nos cinq bases.

Amélioration graphique,on pouvait voir les pistes d’où on décollait ou atterrissait 🙂

Pour le reste,les montagnes sont sur la carte mais toujours pas visibles depuis le pit par contre arrivé sur elles,si nous étions trop bas,on se crashait ,pour le ciel et le sol,c’est toujours vert et bleu…..

Le point fort de ce sim était le réalisme (sur C=64) poussé de son model de vol.

Il restera longtemps LA référence sur ce point car pour le combat,c’était un peu pauvre aussi.

En effet,pour un jet moderne,on avait droit qu’au canons,pas de missiles….dommage,cela aurait apporté un plus(faut dire aussi que c’est une conversion fidèle de la version Spectrum 48K,juste l’ ajout de couleurs pour le pit,rien de plus).

Paradoxe,à l’intérieur de la boîte nous avions en cadeau un poster (que j’ai toujours)du F-15 avec tout son armements….

Heureusement pour nous,les « dog fight » étaient tournoyant au possible,de plus,l’IA ne se laissait pas faire .

L’atterrissage n’était déjà pas facile mais avec visibilité réduite(brouillard) ou avec rafales de vents et turbulences,ça devenait un exploit .

Bref,un des meilleurs sims sur C=64.

http://www.dailymotion.com/swf/xrx3n&v3=1&related=1

 

Chapitre 7.2 (les sims du C=64)

Le tout premier,celui qui a ouvert la voix est WING COMMANDER de Mastertronic sur C=64.

 

 

Bleu claire pour le ciel,bleu foncé pour l’eau,vert pour le sol.

Gris et noir pour le pit avec un zeste de rouge pour les alarmes rien de plus.

Ce sim vous met aux commandes d’un TORNADO de la RAF en mission CAP(combat air patrol) c’est à dire que le but était de protéger les installations du territoire.

Pas facile car hormis sur la carte où les objectifs à défendre étaient signalés,du pit,on ne voyait rien,même pas la piste d’envol.

Pour atterrir,fallait se fier à la carte et son altimètre.

Le radar était on ne peut plus simple,il suffisait de se diriger vers les barres rouge jusqu’au moment d’avoir un beau carré et là,on était sur le bon chemin à la bonne altitude.

L’ennemi n’était pas très coriace une fois à vue,notre AIM9 faisait tout le travail mais au combat cannons,ça devenait plus coton mais pas insurmontable 🙂

Bref,rien de bien génial mais il a suffit pour me filer le virus de la « SIM »

 

  Wing_Commander_ingame

carteWC

 

tir_aim9_WC

http://www.dailymotion.com/swf/xrq5l&v3=1&related=1

Chapitre 7: Ode

Silas_Hand

 

Or,par-delà les gouffres du temps et les abîmes de la durée,

Par-delà l’éternité même,

Avant le soleil,

Avant le Chaos,

Avant la matière,

Avant la présence et l’absence,

Avant la mémoire,

Lorsqu’il n’y avait que l’incréé,

Le Seigneur Lipy était déjà là à veiller sur le futur du futur……