Mis en avant

Accueil

alien

Je voudrais profiter de ce blog pour saluer tout particulièrement les copains des 80’s qui ont fait ce chemin avec moi. Ceux de fontaine & Goutroux: Mon meilleur et regretté Ami Emmanuelle.D mon cousin Didier.S,cousines Fanny & Cindy.R ,Luc.P,Olivier&Viencent.V, Pierre.H,Marc.A,David,Jaque ,Frédéric,Ludovique.A,…. De l’athenée royal de Marchienne au pont: Ive.M,Stéphane.C,JeanPierre.L, David.M,David.F,Olivier.S,Philippe.H ,McCormick,…. tout les potes du C.C.I @++ 😉

Maintenant,commencez la lecture de l’article ci dessous ou choisissez dans le menu à droite.

Bonne visite!!!!!

Lipy. 😀

Chapitre 10.9 Mig-29 Domark 1991

En 1991,débarque Mig-29 Fulcrum de Domark.

Après avoir pendant des années dézingué du matériel Russe,voilà qu’on nous propose le contraire,buter de l’OTAN.Graphiquement,le paysage est un peut simple mais pour ce qui est du cockpit,là,en prenant compte de l’époque et des possibilités de la machine,celui ci est assez proche du vrai.

Le simulateur proposera deux modèles de vol,un simple et un plus réaliste.

En mode réaliste,l’avion pardonne moins les méchantes manoeuvres,celles ci peuvent occasionner décrochage ou voile noir.

Le simulateur sera une suite de missions à réaliser dans l’ordre que l’on veut.

Une fois arrivé à 300 point,une mission secrète sera débloquée qui consistera à détruire une centrale nucléaire.

Plusieurs vues seront disponibles.

A l’entour de nous dans le pit.

Vues externes de l’avion.

Une vue de la tête du missile mais pas le missile lui même.

Si on s’arrête au images,le simulateur ne semble pas bien terrible mais après quelques temps de prise en main,il devient agréable.

Les missions sont variées et illustrées par de jolies introductions graphiques.

Mais sur tout,il aura pour lui d’être le premier simulateur d’avion Soviétique et rien que pour cela,c’est un « MUST HAVE!!! »

Peux après sortira Mig-29M Super Fulcrum.

Avec une boîte bien fournie.

Donc,une belle grosse boîte,les disquettes,une doc,une carte de la région de la campagne et un beau livre sur les avions militaires tout en couleur.

On débute déjà avec un bon point,on garde les mêmes touches clavier que le premier du nom et ça,c’est très bien pour une prise en main rapide.

Autre bonne surprise,il sera aussi revu graphiquement,plus beau et plus coloré.

Comme jamais deux sans trois,on ne sera plus sur une suite de missions mais bien sur une campagne où nous choisirons nous mêmes les objectifs principaux.

Le choix de l’armement nous appartient aussi.

Comme on ne finira pas la campagne en un jour,une sauve garde de la progression est prévue.

Cet écran servira aussi pour le choix de l’armement et les statistiques.

Si non,quoi qu’on fait dans cette campagne?

Nous faisons partie d’une force multi-nationale dont le but est d’aider une nation alliée à se débarrasser de rebelles.

Problème pour des rebelles,ils ont du bon matos et en avions,ce sont des F-16 qui vous intercepteront.

Le but final sera de détruire le QG ennemi bien loin sur la carte.

Depuis notre base de départ,il nous appartiendra de planifier les objectifs qui sont assez nombreux bases ennemies,ponts,convoies,défenses sol/air,trains,entrepôts,bases…..

Suivant ses pertes,l’ennemi réagira.

Il sera possible de capturer des bases ennemies pour se rapprocher du front et économiser du pétrole.

Pour celà,il faudra en détruire une et attendre que les forces au sol la capture.

Une fois fait,un drapeau européen apparaitra sur celle ci.

C’est bien beau mais comment qu’on fait?

Avant de partir en mission,nous disposons d’une carte tactique sur là quel nous disposons nos trois objectifs principaux.

A savoir que ça peut se faire automatiquement,mais ce n’est peut être pas les plus stratégiques.

Le point 0 sera toujours notre base de départ.

Déjà tout ça,c’est bien mais les développeurs ne se sont pas arrêté à ça.

Ils se sont en particulier focalisés sur le modèle de vol et l’action lus réaliste des missiles qui seront efficaces ou pas selon l’angle et la distance de tir.

L’angle de virage que devra prendre le missile jouera aussi.

Sans accrochage,celui ci n’a que 30 à 40% de chances de toucher.

Bref la meilleur position sera les 6H du bandit.

L’IA a aussi été revue,elle sera plus agressive et répondra mieux à vos manoeuvres comme aux missiles qui la poursuivront en variant plus souvent,elle aussi les siennes.

Si vous vous faites descendre,vous aurez un beau écran de fin avec une belle musique (sans rire,elle est bien).

En conclusion,Super Fulcrum n’est pas qu’une simple suite,il a réellement été amélioré.

Il sera aussi adapté sur SEGA Mega Drive et pour les fan d’avions,ça sera une bonne adaptation même un peut meilleur que version micro.

Tout y sera,brieffing(ici animé),choix de l’armement qui sera plus nombreux et mieux personnalisable,décollage,atterrissage,combat A/A et A/S il y’aura même un ravitaillement en vol de prévu.

Le point noir sera les nombreuses combinaisons de touche sur le Pad ou joystick pour remplacer le clavier.

Heureusement,à chaque manips,la sim est en pause.

Publicités:

Vidéos:

Mig-29:

Mig-29 M Super Fulcrum:

Mig-29 SEGA:

AIRBORNE RANGER Microprose.

airborne_ranger_010

Airborne ranger est sorti sur Commodore 64 en 1987 et 1989 sur Amiga.

Avant de placer ce jeu ici,je me suis demander: » Peut on considérer Airborne Ranger comme une simulation? »

Plusieurs éléments en faveur du oui.

*A l’époque,pas de FPS.

*Faut étudier la carte pour se diriger et retrouver son matos et économiser ses munitions.

*Si on la joue « bourrin », on ne va pas loin.

*Carte de mission aléatoire.

 

On incarne donc un Ranger dans différentes missions spéciales un peut partout dans le monde.

En premier,c’est la sélection de la mission suivi du briefing.

Après lecture de celui ci,c’est le chois du bon matériel pour la réussite de celle ci.

On a droit à trois sacs avec soit le même contenu ou tout à fait différent.

Une fois sur la carte à bord de notre Osprey nous choisissons où larguer ceux ci puis enfin,on saute.

Lors de la chute,on peut légèrement diriger le ranger pour qu’il tombe au plus près du premier sac.

En suite commence l’infiltration jusqu’à l’objectif.

Attention,certaines missions demandent d’être le plus discret possible,si éviter le contact au fusil ne sera pas possible,il sera peut recommander d’utiliser trop les grenades et encore moins de faire sauter un bunker avec un LOW,là,vous pourrez être certain de ne plus avoir qu’un seul objectif,arriver à la zone d’extraction vivant car le principal,ne sera plus là(avions,otages,prisonniers,…)

Il faudra aussi regarder la carte pour éviter les fortifications et champs de mines.

A savoir que si l’objectif principal est toujours au même endroit,l’emplacement des obstacles sur la carte est totalement aléatoire,ce qui est pas mal pour un jeu de 1987.

Plus vous réussissez  de missions,plus vous avez de chance de recevoir une promotions.

Bien que difficile même au niveau le plus bas,(en partie du au maniement pas très précis du joystick) j’ai bien aimé ce jeu.

Les versions piratées proposeront les muns et vies infinies,mais là,fini le chalenge…

Pour parler de la version Amiga,sans aucun doute,elle sera bien plus belle avec de meilleurs bruitages et graphismes que celle du Commodore 64.

Par contre,beaucoup moins bien au poins de vue dosage de difficulté,à la limite du hardcore injouable.

Bref,un petit jeu simple mais bien pensé,du Microprose quoi…

En 1992,une suite sera réalisé sur Amiga: Special Forces.

Special Forces_Front

Alors que avec Airborne Ranger,on ne contrôlait qu’un seul personnage,dans SF,on pourra en diriger quatre à la fois,ce qui ne veut pas dire qu’il sera plus facile…..

 

Publicité et autres illustrations de boites .

Airborne_Ranger__(The_Mission_is_Vital)__ENGLISH

Vidéos C64 & Amiga.

 

 

 

 

 

Chapitre 10.8 Birds of Prey.

birds_of_prey_01

Petit passage sur un autre simulateur original et bien foutu pour l’époque.

Birds of prey est un simulateur de vol sorti trop tôt.
En effet,bien qu’il dispose d’une campagne solo dynamique,il est principalement orienté multi joueurs mais le problème est que chez nous,à cette époque,internet n’existe pas encore donc,le seul moyen d’y jouer à deux est de relier deux Amiga avec un câble nul modem.cable_nul_modem
Faut imaginer le bordel que c’est de se déplacer chez un pote avec tout le matos….

amiga_lan
C’est dire qu’on ne le faisait pas souvent.

Une fois relié,on choisissait sont camps,bleu pour l’OTAN et rouge pour le Pacte Soviétique puis,c’était parti,on choisissait la mission à effectuer,:bombardement,patrouille,ravitaillement,espionnage,escorte….bop_missions

Le but étant d’affaiblir l’ennemi en bombardant ses bases ou usines.

La carte est assez grande donc ça prend du temps.bop_map
Parfois,vous détruisez une usine mais avec le ravitaillement,celle ci se reconstruit.

C’est assez stratégique.

On a à notre disposition,toute la panoplie d’avions(40) et armements disponibles à l’époque.
Bien que le pit ne change pas suivant l’avion,le modèle de vol bien.

On aura juste soit le pit complet ou juste le HUD.bop_pit

Malgré les heures passées avec lui en multi ou solo,je ne suis jamais arrivé au bout d’une campagne,c’est dire si il est long.

Si le simulateur demande une prise en main,le ravitaillement en vol,lui,est grandement simplifié,une fois à bonne hauteur et distance,l’avion refait le plein automatiquement,pas besoin d’accrocher une perche.

Un peut dommage…..

Contenu de la boite.

bop_contenu

Vidéo:

 

Chapitre 10.7 Combat Air Patrol Psygnosis 1993

cap_box

Explications général:
Combat air patrol est comme Harrier assault,un simulateur de vol doublé d’un jeu de stratégie mais l’action sur la carte,sera moins poussée.
L’action se passe lors de la première guerre du Golf.
Vous avez le choix entre le F-14 et ses missions d’escortes,reconnaissances,protection de la flotte ou le F-18 pour les attaques air/sol.avions
Tout comme Harrier assault,le model de vol n’est pas poussé mais reste agréable.
Toute fois,le simulateur reste assez difficile sans activer les triches dans les options pour les débutants.
Les défenses sol/air irakienne sont assez agressives et les avions ennemis ne sont pas en reste non plus.WinUAE 2019-01-29 09-44-23-69

Pour les deux avions,vous aurez la possibilité de tourner la tête dans le « pit » pour voir 360° autour de vous et ça ne sera pas un luxe…CAP_pit
Les missions s’effectuent de jour comme de nuit.
Pour ce qui est de l’appontage et le ravitaillement en vol,ceux ci sont très exigeants et demandent pas mal de pratiques.
Question armement,on a un grand choix de missiles ou de bombes.
Pour ce qui est de la partie stratégie au sol,il vaudra mieux affaiblir les force ennemies avant de déplacer nos troupes.
Comment cela ce passe t’il?
Premièrement,vous choisissez l’avion avec lequel vous désirez accomplir vos missions une fois affecté à votre escadron,vous pouvez commencer la campagne.
En premier,vous verrez l’évolution sur la carte tactique,c’est aussi là que vous pourrez bouger vos troupes au sol si vous le désirez ou commander des opérations aériennes.
En suite,c’est la salle de briefing où est exposé la mission du jour à votre disposition,un ordinateur pour modifier votre plan de vol si celui ci n’est pas à votre goût et voir les menaces sur votre chemin.
Si toute fois vois vous ne désirez pas effectuer cette mission,vous pouvez allez voir le doc mais y aller trop souvent pourrait mettre fin à votre carrière….
Soit vous faites confiance aux armuriers et c’est direction le pont d’envol ou alors vous allez au hangar armer votre avion comme vous le désirez.
Lors du vol vous aurez accès à différents canaux de communications.
Au retour,ce sera le débriefing en suite on passe au jour suivant avec mise à jour de la carte tactique.map

Explications en détails:

Votre maison sera le USS THEODORE ROOSEVELT (CVN-71).WinUAE 2019-03-01 03-50-53-65
Plusieurs actions seront possible à son bord:

THE WAR ROOM:
En entrant dans une campagne, vous devez accéder à l’écran Pilote pour sélectionnez le sélectionner ou le créer.war room

Infirmerie:

164560-combat-air-patrol-amiga-screenshot-the-medical-officer
Une fois la mission sélectionnée, vous pouvez décider, pour X raisons(lâcheté?), de laisser la bataille commencer sans vous et vous porter malade.
Rendez-vous donc chez le médecin agréé plaider votre cas …
Soyez averti,visites trop fréquentes = risque de mise à la pension pour inaptitude au travail.

PONT D’ENVOL

Cette option vous emmène directement sur le pont d’envol du Roosevelt armé et prêt au catapultage.164568-combat-air-patrol-amiga-screenshot-hornet-and-tomcat-on-the

HANGAR DECK

Une fois que vous avez été briefé,votre prochaine étape consiste à sélectionner l’armement pour votre F-14 ou F-18.choix

BRIEFING & DEBRIEFING ROOM

Salle où vous recevez vos ordres et compte rendu de missions.

Pour le début de la campagne les premiers objectifs ont été désignés après quoi,les troupes au sol sont mobilisées et tout dépend de vous.

164559-combat-air-patrol-amiga-screenshot-watching-a-reconnaissance

MESS ROOM

Retournez à la liste des pilotes en utilisant cette option.

L’ordinateur du personnel,donne aussi votre status et celui des autres pilotes:

KIA

Pilotes qui ont été tués au combat.
Inutile de dire que ces pilotes ne sont plus en état de mener d’autres missions(pourquoi je le fais alors…?)

RET

Pilotes qui ont pris leur retraite,principalement en raison de blessures causées par des éjection trop fréquentes.
Visites trop fréquentes chez le médecin pour éviter une mission.

MIA

Fait référence à Missing In Action, généralement après avoir été abattu en territoire ennemi.

POW

Prisonnier de guerre.
Vous avez tenu jusqu’à la fin du conflit dans un camp de détention irakien….

 

Objectif final de mission:

Sera de libérer le Koweït mais après ça,contrairement à la réalité,la possibilité de continuer à poursuivre les forces irakienne jusqu’à chez eux et même l’élimination de Sadam dans son bunker.

Armement air/air:

F-14 et F-18.

Cannon VULCAN M61

SIDEWINDER

RANGE SPEED DURATION
11 MILES MACH 2.5 60 SECONDS

…………………………………………………………………
SPARROW

RANGE SPEED DURATION
62 MILES MACH 4 3.5 MINUTES

…………………………………………………………………

F-14

PHEONIX

RANGE SPEED DURATION
150 MILES MACH 5+ MAXIMUM 7 MINUTES
Air/sol (seulement F-18)
WALLEYE (AGM-62)
Cette bombe dispose d’un système de guidage TV qui permet l’identification de la cible et la possibilité de guider manuellement celle ci vers sa cible.

HARM (AGM-88A)
Missile anti-radar.

MAVERICK (AGM-65)
Missile à de guidage TV pour faciliter le verouillage de la cible.
Celui ci ne peut pas être guidé comme l’AGM-62.

HARPOON (AGMA-84)
Missile anti-navire.

SLAM (AGME-84)
Missile air sol à guidage TV/IR pour cible fortifiée.

Bombes chute libre MK82(500LB) MK83(1000LB) MK84(2000LB)
Multi usage mais sans grande précision.

PAVEWAY LGB’S(LASER GUIDED BOMBS)
Même chose que les bombes à chute libre mais cette fois ci elles ont une précision redoutable grâce au guidage laser fourni par l’ASQ 173 Laser tracking system embarqué par l’avion.

ZUNI ROCKETS (LAU)
Rockettes efficace contre les cibles légères.

Autres emports:

TRAPS
Réservé au F-14,le TRAPS est une caméra de reconnaissance.

LASER TRACKER (ASQ 173)
Le désignateur laser est montée sous l’avion et permet l’utilisation de bombes guidées laser par celui ci.
Il offre une imagerie du terrain et permet la sélection et le verrouillage de la cible.

lat

Si les missiles A/A seront bien modélisés,pour l’armement A/S,ce sera un modèle général pour les bombes et un pour les missiles.

CAP_armement
Même chose pour les ombres des avions,ce sera F-14 pour tout le monde….

ombre

Une fois dans les airs,nous avons accès à différentes fréquences radio qui permettent le contact avec le porte avions et les unités amies.
Cela vous tient informé des événements de la campagne tels qu’ils se déroulent.
Un ravitaillement en vol, un soutien supplémentaire etc etc,peuvent être demandé en utilisant la radio.
Il y a cinq canaux disponibles,pour les sélectionner,appuyez sur « N ».
La fréquence sélectionnée sera affichée en haut côté droit de l’écran.

CANAL DE GARDE

Utilisez le canal de garde pour savoir ce que font vos ailiers(en attente de décoller, lancer,
en route vers la cible, en route vers le prochain point de passage,attaque, etc).

CARRIER ATC CANAL

Ce réglage indique au porte avions que vous souhaitez atterrir.
L’atc vous informera lorsque vous avez la clearence.

CANAL ATC D’URGENCE TRANSPORTEUR

Si vous avez une urgence et que vous devez atterrir immédiatement, utilisez ce canal.

CANAL SEARCH AND RESCUE

Si vous savez que vous allez vous éjecter, il est sage d’essayer d’informer le SAR de service.
Rester sur ce canal aussi longtemps que possible avant de vous éjecter augmentera vos chances d’être récupéré.

CANAL AIR TANKER

Lorsque vous devez ravitailler en carburant, placez-vous derrière un tanker et sélectionnez ce canal.
L’équipage de celui ci vous donnera la permission de faire le plein et vous dira quand vos réservoirs sont pleins.
Si il y a plusieurs avions en attente,vous devez attendre votre tour.
Perso,les fois ou j’ai réussi la manoeuvre,se comptent sur les doigts de la main.
Avec les joysticks de l’époque,c’était une prouesse d’y arriver,un moment de jouissance trop court….
Valait mieux privilégier les bidons.rav

Petite aide pour ceux qui veulent tenter la chose(source du manuelle):

/DATA V \
|————————+———————-|
| APPROACH SPEED | ANGLE OF ATTACK |
| F-14 123KTS | 10 DEG |
| F-18 134KTS | ?? DEG |
\________________________|______________________/
Bon,catapultage OK,mission OK,bon bhen va falloir penser à revenir à la maison et là aussi,c’est une phase délicate du jeu mais avec le temps on s’y fait(mission d’entrainement),faut juste ne pas être trop pressé,prendre son temps.land

Oppositions ennemies dans les airs:

MiG-21mig 21

MiG-23mig23

MiG-25mig25

MiG-29mig29

SUKHOI SU-25su25

MIRAGE F1mirage F1

Menaces au sol & naval:

Bases aériennepiste

Artilleries anti aérienneAAA

Bases militairebase

Artillerieartillerie1

PontsPont

Usinesusine

Infanteriesinfantrille

Infanterie mechainf meca

Sites radar

site radar

Site SAMSAM

Sites SCUDscud

Bunkersbunker

Convois de ravitaillementconv_3

Tankstanks

Trainstrain

Bateauxbateaux3

Plateformes pétrolièresation petrol

Un petit plus bien sympa.

Cap offrait la possibilité du jeu réseau en reliant deux AMIGA par câble LAN.
On pouvait alors soit faire un « Dog » ou une mission en coop.
Conclusion:

Tout comme AV-8B Harrier Assault,CAP offre un bon compromis entre simulation et stratégie toute fois,cette phase est moins poussée ici.
Je regrette la difficulté trop grande pour le ravitaillement en vol pour le reste,avec de l’entrainement,on y arrive,même à éviter les SAM qui sont assez agressifs.

La version Amiga a été saluée par la presse à juste titre par contre la version PC a été bâclée,vu les possibilités de la machine,CAP aurait mérité une meilleur adaptation.

Vidéo:

 

Pub:

cap_pub

pub

Chapitre 10.6 AV-8B Harrier Assault.

av8b_assault_boiteAutre bonne petite surprise dans le monde de la simulation,c’est AV-8B Harrier Assault.
Tout comme Fighter Bomber,ce n’est pas un simulateur pure et dure mais il a son petit plus.
Il sortira en 1992 édité par Domark sur AMIGA,PC et reconverti en Flying Nightmares sur 3DO.

Le contenu de la boîte est assez complet,carte de la région,manuel de 180 pages,fiche aide mémoire et touches clavier.av8b_contenu_boite

Graphiquement,on est au plus simple mais ça reste agréable.
Mais c’est quoi ce « plus »?

Et bien,ce n’est pas qu’un simulateur de vol,c’est aussi un jeu de stratégie.
En effet,bien que vous pouvez juste incarner un pilote et suivre les plans de vol de IA ou vous pouvez aussi endosser le rôle de stratège et commander toute l’opération.
Ce qui impliquera de gérer le déplacement de la flotte,les resources matériel et humaine,le débarquement des troupes et leurs cibles et bien entendu,les plans de vol des avions.av-8b-harrier-assault_carte_2

resource mat-humain
Sur plusieurs avions en vol,vous pouvez choisir dans le quel vous voulez voler et oui,on n’est pas tout seul à appuyer nos gars au sol.

choix mission

Situation:
Le jeu se déroule dans un conflit fictif entre les forces américaines et l’armée indonésienne occupant le Timor oriental.
Un groupement de combat dirigé par l’USS Tarawa est détourné d’un exercice de la marine avec ses escortes et reçoit l’ordre d’aider la Force de déploiement rapide (RDF).
Les unités marines engagent les forces indonésiennes et occupent l’île.
Le groupe naval est équipé d’un escadron de 16 AV-8B Harrier II, d’un certain nombre d’hélicoptères CH-46 Sea Knight et CH-53 Sea Stallion stationnés à Tarawa et des navires d’escorte et d’une brigade d’AAV-7A1.
Des chars et des véhicules de soutien aidant les Marines et les unités des forces spéciales.

On fait quoi?

Le jeu commence dans le centre de commandement de Tarawa où un plan de bataille peut être conçu sur les cartes de la région.AV8B_Harrier_Assault_1992_screenshot
Les joueurs ont le choix de créer leurs propres plans de bataille ou de charger le plan d' »Ocean Sabre » dans le système tactique de données de guerre amphibie(TAWADS),contenant les déploiements de la Navy/armée et des opérations couvrant une période de cinq jours.
Le plan de bataille contient des informations sur les mouvements des unités navales,terrestres et aériennes à chaque étape de l’opération et doit prendre en compte aussi,toutes les forces ennemies attendues en divers points de la zone d’opération (villes,villages,aéroports,dépôts carburant,etc. ).
Lorsque le plan de bataille est lancé, la première mission de combat devient disponible, où le joueur peut attaquer les cibles sur l’île.
Les types de missions sont le bombardement de bases et de véhicules ennemis, à la reconnaissance, à la supériorité aérienne,l’interception et le soutien aérien rapproché d’unités amies.
Le jeu se termine lorsque toutes les forces ennemies sont détruites et que tous les emplacements stratégiques sont occupés par des forces amies.

Petit truc à savoir sur l’interception:

Même si on ne joue que le pilote,il faudra parfois modifier un plan de vol soit même pour intercepter les C-130 ennemis(étrangement,l’IA ne le fait pas) car si on ne le fait pas,ceux ci viendront ravitailler l’ennemi qui pourra effectuer une contre attaque et reprendre le terrain perdu.

Du côté pilote,on choisi sa mission en suite,on est dirigé vers le choix de l’armement que l’on fait soi même ou on prend le conseillé et pour finir,le pond d’envol.

armementkpt

Que vaut le jeu?

Et bien pour moi,c’est un très bon mix,la partie « wargame »est complète sans être trop dans le détail du genre et la simulation à un cockpit agréable et un bon modèle de vol pour l’époque (il a été salué dans plusieurs revues).Plusieurs vues extérieur de l’avion,vue ennemi,armement,effet caméra….

av8ba_vue_ex
Maintenant,il faut dire que question fluidité,il valait mieux avoir un Amiga 1200 et HD car sur le 500 + 1mo,ça ramait un peut par contre sur PC,c’était bien fluide et on avait droit à une intro en plus.

A savoir que sur PC,il était dans un premier temps arrivé en VGA avec une résolution de 320×200 puis réédité en SVGA résolution de  640×400 devenant de la sorte le premier simulateur en SVGA,il sera aussi rebatisé SVGA Harrier.

index

Graphiquement aussi,il y aura une différence,le « pit » sur PC sera plus beau.

pit1

Sur 3DO sous le nom de Flying Nightmares,il sera encore plus fluide.

La version AMIGA ne fera pas grand bruit et sur PC,il ne rencontrera pas le succès mérité car il sortira en même temps que Harrier Jump Jet de MICROPROSE qui rencontrera plus d’enthousiasmes de la par de la presse francophone qui à mon avis,c’est plus basée sur l’effet graphique que sur le côté simulateur quoi que graphiquement,la version de Domark est assez proche du simu militaire.

Pour preuve,voici une photo:

simharrier
Bien que fan de MICROPROSE,je n’ai pas aimé Jump Jet.

En 1993,Psygnosis sortira CAP qui reprendra le style stratégie/simulation et sera mieux accueilli par la presse….

Vidéo:

PUB:

pub

 

Chapitre 10.5 Fighter Bomber

1990,une bonne petite surprise nous arrive dans le monde de la simulation,Fighter Bomber édité par Activision et développé par Vector Grafix.

Strike Aces pour les USA édité par Accolade.

simulation,fighter,bomber

Senario: Fighter Bomber se déroule lors de la Strategic Air Command, une compétition organisée chaque année à  la base Ellsworth Air Force dans le Dakota du Sud. Les meilleurs équipages du monde et leurs avions se retrouvent pour participer à  une série de missions sous l’oeil avisé d’un jury qui octroiera des points aux différentes team suivant leurs performances .

Dis comme ça,on dirait TOP GUN mais non…..laughing 

A notre disposition,six avions différents et chacun avec son propre cockpit,son modèle de vol et son armement.

F-4,F-15E,Tornado,F-111,Sab 37 et le Mig 23.

 

Pour ce qui est de la difficulté,ce sera suivant le choix de l’ennemi  au nombre de sept.

F-14,F-16,F-5,Mig-29,SU-27,Mirage 2000 et Mig-31.

 

Pour les deux camps,lors de la sélection,on aura droit à une image 2D et 3D de l’avion.

La 3D affiche la représentation de l’appareil dans le jeu.

simulation,fighter,bomber

simulation,fighter,bomber

Points fort du simulateur.

Comme déjà dit,le nombre d’avions dispo.

Les missions nombreuses et variées (un addon de missions supplémentaires arrivera par la suite.)

Un environnement riche en détails en particulier le mont Rushmore.

simulation,fighter,bomber

Un éditeur de missions complet et simple d’utilisation permettant de partager ses créations avec des amis ou de créer sa propre compétition.

simulation,fighter,bomber

De nombreuses vues extérieur.

simulation,fighter,bomber

Ravitaillement en vol disponible.

simulation,fighter,bomber

 

Points négatifs.

Le manuel plus que simpliste pour ce type de jeu (celui de la version US sera un peut plus complet mais pas grand chose…).

Armes inutilisable,je veux dire par là que pour les missiles anti-radar,les bombes laser et à fragmentations,il n’y’a pas de mode ou de réticule de visée,faut lâcher au jugé…

Encore aujourd’hui avec mes recherches sur le net,je n’ai pas encore trouver comment faire…. cry

Si quelqu’un sait,la solution est plus que bien venue !!!! wink

 

Conclusion:

Malgré ce détail,j’ai passé pas mal d’heures avec lui.

Sans être LE simulateur de vol,il a offert un excellent compromis entre jouabilité,prise en main et simulation pour les débutants dans ce type de jeu tout en satisfaisant les amateurs du genre comme moi.

Il sera aussi adapté sur la plus part des machines de l’époque.

Intro:

Identiques pour la musique,elles diffèrent par l’avion représenté.

Version européenne: un F-4E et animation de de eux mécanos. 

Version US: une simple illustration d’un F-15E mais elle me semble plus agressive…

simulation,fighter,bomber

Vidéos:

Intro: 

 

 

 

 

Jeu: 

 

 

 

 

 

 

 

 

Chapitre 10.4 F-15 Strike Eagle II

Voilà un remake qu’il est réussi !!!! Rigolant

F-15 Strike Eagle premier du nom a fait les beaux jours des possesseurs de 8 bit et tout comme F-19 il a droit a sa réédition sur Amiga.

Au début,seul les possesseurs de PC avaient le bonheur de s’y adonner.

Mais voilà,la version Amiga est arrivée avec 

sa grosse boîte,deux disquettes et sa grosse doc !!! Langue tirée f15box.jpg

Techniquement,on perd les 256 couleurs de la version PC mais les dégradés de couleurs de l’Amiga ratrapent bien la chose,question sons,on y gagne aussi.

La gestion de la 3D est excellente,tout comme dans F-19,on a de nombreuses vues  extérieures(avion,cible,missile).

vues extérieures.jpg

Un mod permet aussi de voir ce qui ce passe autour de nous(départ SAM,décollage d’avions).

Cette option est bien jolie et donne de la vie mais dans un niveau de difficulté plus avancé,ça peut être fatal.

Exemple: en plein « dog »,paf,on vous montre un départ SAM mais le Mig,lui,il n’ attend pas que vous soyiez revenu en vue « pit » pour ferrailler… Incertain

Pour ce qui est du jeu même,c’est l’entrée classique,la belle page de présentation,l’incontournable code de protection,tableau des pilotes,choix de la difficulté du contrôle de jeu et du théâtre d’opérations.

f15debut.jpg

  Les théâtres d’opérations,là aussi,les Amigaïstes sont gagnants sur les PCteurs.

Alors que sur PC il n’y en a que quatre,sur Amiga,nous en avons six! Rigolant

f-15_strike_eagle_ii_missions.jpg

Les deux bonus sont: le cap nord et l’Europe centrale qui sont des reprises de F-19.

En tout,nous avons 250000 miles carrés de superficies.

Les briefings sont aussi très inspiré de F-19.

Lieu de départ,cible principale et secondaire.briefing.jpg

Après toutes ces bonnes choses,il fallait bien un truc

qui cloche,un petit point noir….

Alors que F-15 a repris jusque ici tout les bons points

de F-19,il y’en a un qui a été « oublié »:la sélection d’armements.

En effet,le F-15E peut emporter une grande variété d’armes,il aurait donc été logique de pour armer son avion en fonction de la mission.

Et bien non,juste les bombes lisses qui ont été remplacées par des mavericks,point final.

C’est peut être pour rester le plus fidèle au premier du nom mais bon,ce petit détail m’a déçu à l’époque…. En pleurs

Autre petit blem pour les puristes,c’est que le Mig25,le F-18 et le Mirage F-1 sont tous représenté par le même avion à ailes delta…

f15target.jpg

Une fois le briefing passé,on arrive dans le cockpit qui propose quatre vues,avant,gauche,droite et arrière.

vues pit.jpg

Suivant le niveau de difficulté choisi,il y aura peut ou beaucoup d’opposition donc faudra gérer les muns,les contres mesures et comment approcher de la cible.

La mission finie,on arrive à la page de débriefing qui décrira toutes nos actions.

debrief.jpg

Mission réussie = points,possibilitée de promotion et médailles.bonne nouvelle.jpg

funeraille.jpgSi ça se passe mal,ça sera de belle funérailles où la famille et les amis pleuront votre mort….

Vidéo jeu:



Vidéo F-15 Strike Eagle:

 

Pub F-15 Strike Eagle 2:

1991,amiga,commodore,f15,strike eagle,simulator,simulation,fighter,fly

 

 

 

Chapitre 10.3 F-16 Combat Pilot

F-16_Combat_Pilot_Cover

 

F-16 Combat Pilot est pour moi,sur Amiga,le simulateur le plus complet avec Tornado.

Sorti par DI en 1989 pour C64,Amstrad,Amiga,ST et PC.

Celui-ci nous met au commande d’un F-16C.

 

Les points forts de F-16 CP sont:

* qu’il est le premier simulateur à avoir une campage dynamique.

Ce qui veut dire que l’ordinateur réagit en temps réel.

Exemple:on peut très bien avoir planifié un deep strike et lors du décollage,la base se fait bombarder.

*On ne fait pas la guerre tout seul,on a sous nos ordres trois autres F-16 auquels on peut assigner ce qu’on veut comme missions,choisir leurs WP et cibles.

*Le model de vol et le pit très complet (même plus car on dispose d’un MFD supplémentaire).

*Alors que jusqu’à présent,on jouait avec + et – pour les gazs,ici,avec un deuxième joystick,on controle non seulement les gazs mais aussi le palonnier et en appuyant sur la détente,le train d’atterrissage(un peut l’encêtre du hotasRigolant).

Z’étaient fort chez DI,la preuve,Falcon à repris le concepte.

 

Dave Marshall de DI à travaillé sur de véritables simulateurs pour l’armée et donc constitué une sacrée bonne base de données.

De plus,il savait à qui s’adresser pour des infos un peut plus sensibles….

Tout cela à été remis dans la mesure du possible et de l’autorisé dans F-16CP.

Ce qui nous donne:

Tableau de bord complet(avec un MFD bonusLangue tirée).

vues

mfd

 

Une dynamique de vol précise.

L’atterrissage le plus difficile que je connaisse.

On pouvait dire que c’était la phase du jeu la plus redoutée car on pouvait tout perdre en un instant.

Avec un peut de chance,on ne faisait que pêtter le train.

Se dire que le pilote automatique est là,bhen c’est jouer avec le feu car bien souvent,il n’était pas infaillible….

On avait aussi la possibilitée de se poser sur le ventre si les trains étaient endommagé durant le vol.

Le circuit aérien donné par la tour de controle pour arriver sur la bonne piste,du tout bon.

La limitation du facteur G selon la charge de l’avion.

Full chargé on montait à 5.5G au lieu de 9 en config lisse.

La vitesse en prenait un coup selon la charge.

Mais pour remédier à cela,nous avions la possibilitée de larguer les choses lourdes(armement A/S et réservoirs) pour retrouver l’agilitée de la bête en cas d’urgence.

La météo bien géré,turbulances,vent dans différentes dirrections et de fort à nul.

Ciel déguagé ou plafont nuageux à différentes altitudes.

La consommation de carbrants est aussi prise en compte selon l’altitude,la vitesse et le poid de l’avion.

Tous les systèmes du F-16 pouvaient être endommagé.

tableau ava

Même le système d’oxygène et de pressurisation de la cabine et ça en haute altitude,y’a intérêt de redescendre vélopétrolette!

Si par chance on arrivait à rentrer avec un coucou endommagé,y’avait moyen de le réparer mais en campagne,fallait encore que les pièces soient disponibles….

reparation

Les voiles rouge et noir comme l’éjection étaient trés bien rendu.

Bref,pour l’époque,c’était le « must have » pour les pilotes en herbe…Cool

 

 

 

Généralitées:

On commence avec le premier écan menu qui propose plusieurs options(démo,vol rapide,doc,….).

menu

Le deuxième,lui,donne le choix pour le training,le vol réseau,les missions simples et la campagne(accessible seulement après la réussite de toutes les missions simples)

missions

 

Une fois la mission choisie,on arrive sur la carte tactique pour plannifier son vol et son armement.

Reste à partir…..

Plannificateur

 

Toutes les missions commencent et se terminent dans le hangar sauf la mission « Scramble »qui elle démare sur la piste.

hangar

Quand le moteur est démarré,il y’a le « taxi »jusqu’à la piste et ce sans aller trop viste pour ne pas endommager le train.

Facile?

Oui,quand tout est calme mais si la base est attaquée,on risque à tout moment de se prendre des bombons sur la tronche.

C’est assez stressant car comme le sim n’est pas des plus facile,on n’a pas envie de perdre son « log » bêtement comme ça mais bon,c’est la guerre et ce sont des choses qui arrivent…..

Il est possible de descendre les avions alliés mais faudra le faire exprès ou ce sera la faute à pas de chance car on ne sais pas les accrocher radar.

Comme dit plus haut,le jeu tient à jour les données du pilote créé.

Une fois mort,le pilote est effacé….

Petit truc sympa pour l’époque,la tour nous contacte avec l’indicatif choisi lors de la création du « log ».

Par contre pour le débriefing,on peut pas faire plus simple,juste un tableau avec les résultats….

debrief_0001

 

Armement:

 

AIM-120A AMRAAM,AIM-9 Sidewinder,MK-82,83,84,AGM-88A HARM,AGM-65 MavericK D(IR),E(laser), M61A1 canon de 20mm, LANTIRN, pod de recon ATARS,Flares,Chaff et les réservoirs de carburant externe.

missiles

Bombes

&nbsp
;Toutes les armes se comportent aussi précisément que possible, les missiles et bombes peuvent manquer leur but  s’ils sont mal utilisés( angles extrêmes,contre mesure ennemie)

Chose bien aussi, les missiles ne font pas de manœuvres impossibles comme dans certain sims de l’époque et par fois encore aujourd’huis.

 

 

 

Les méchants dans les airs,seront les MIGs 23,29 et 31.

 

 

 

 

 

mig

mig23

Tout ce petit monde bougera ou reculera tout seul selon le déroulement de la campagne.

Une fois arrivé à la frontière à ennemie, tous les vols au dessus de 500 pieds seront repéré par les radars ennemis qui vous envérons une interception.

Certaines missions nécessiteront une approche à basse altitude pour infiltrer le territoire ennemi.

Au sol,les montagnes sont représentées par des pyramides de même taille.

 

montagnes
Il ya aussi des rivières, des ponts (on peut voler en dessous par contre les détruire n’aura pas d’incidence sur la progression de la campagne).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

pont

En survolant les villes,on peut facilement repérer les différents bâtiments représentant des églises,des hôpiteaux et divers autres….

ville

 

Au-dessus des centrales élèctriques,on peut apercevoir les tours de refroidissement,etc….

 

 

 

centrale electrique

Tout cela aide bien à la navigation quand le HUD est mort…

Un truc qui a été bien pensé,est que l’atterrissage sur un aérodrome ennemi est possible mais que cet acte sera interpretté comme un lâche »abbandon » de son pays.

Il est également passible de se poser sur les routes mais c’est la même chose que pour l’aérodrome ennemi….

 

 

 

 

La campagne dynamique:

Premièrement,pour y accéder,il fallait effectuer et réussir les cinq missions simples et simple,fallait le dire vite….Surpris

Deuxièmement,c’est à ma mémoire,le premier simulateur de vol avec une campagne dynamique.

Ce qui signifie que pendant que l’on fait sa petite popote,l’ordinateur effectue la sienne en même temps.

Il choisira ses cibles comme nous,il est donc fort possible de croiser un vol strike ennemi durant notre propre vol d’attaque au sol.

Si on a programmé une mission CAP,ça va si pas,soit on laisse passer en espérant que la DCA et les SAMs feront bien leur boulot ou alors,on avorte la mission pour les intercepter.

Selon les déguâts infligés à l’ennemi et ceux reçu par celui-ci,les missions deviendront plus faciles ou plus compliquées voir impossible si trop d’usines sont détruites car il y aura pénurie de pièces de rechange et donc,les F-16 endommagés ne seront que partiellement réparé voir pas du tout…..

Gros avantage de la campagne,est que l’on a sous ses ordres trois autres F-16 auquels on peut,attribuer une mission particullière,leurs WP propres et les armer comme on le veut sur la carte tactique.

armement def

 

Evidement,il n’est pas possible de communiquer avec eux en vol(faut pas trop en demander,on est en 1989Clin d'oeil)

Par contre,les IAs sont à la hauteur et fant du trés bon travail.

Le « hic »,c’est que les IAs ennemies sont égallement très bonnes pour attaquer les alliés et choisir les bonnes cibles…Surpris

 

 

 

Jeux réseau:

En reliant deux Amigas,on pouvait jouer en réseau.

Ca se résumait à:soit on partait bombarder les bases adversses avec armement au choix ou on protégait la notre.

Yavait pas plus simple mais pour l’époque,c’était bien jouissif. Rigolant

Que d’heures passée en réseau avec les potes et quel bordel aussi dans le salon avec tous les câbles…Langue tirée

 

 

 

 

Pour info:

F-16 Comba Pilot a été élu meuilleur simulateur de vol par beaucoup de magasines.

Il sera réédité en 1994 pour le A1200 mais malheureusement pas converti en AGA comme le fut Tornado,il passe inaperçu.

C’était aussi le début de la fin pour Commodore et la montée en puissance du PC et son Falcon 3.0 présent depuis 1991 avec forcément,meilleurs graphismes,sons et autres options.

Personnellement,le sim qui m’a fait passer sur PC,cest F-15 Strike Eagle III. Cool

 

 

La version Commodore 64 sortira en 1990.

f-16_combat_pilot_(digital_integration)c64

 

Elle exploitera très bien la machine.

Graphiquement,il sera très proche de F-19 pour son style fil de fer.

cpimfdf

Pour la gestion de la campagne qui demande baucoup,il y aura quelques concessions:

Pas de vues de côté.

Moin d’armements(MK 82,83,84)

Dans la campagne,c’est l’ordinateur qui choisi au hazard la ou les cibles.

Même chose pour la météo,jour et nuit.

Toutes les missions commencent et finissent sur la piste,pas de « taxi ».

L’atterrissage est aussi difficile que sur l’Amiga,si pas plus(je trouve la piste très courte…)

Voilà,je ne peux pas en dire plus,car j’ai essayé ce jeu sur mon C64 par  pure curiositée vu que je l’avais sur Amiga.Langue tirée

 

 

 

Vidéos,article et pub:

 

 

 

Commodore64

 

http://www.dailymotion.com/swf/xdsdft&v3=1&related=1

 

 

 

Amiga

 

http://www.dailymotion.com/swf/xdnhe3&v3=1&related=1

 

gen4 - n°11 - mai 1989 - page 054 et 055

 

 

 

 

 

f-16_combat_pilot_pub       

 

 

 

 

Chapitre 10.2 F-29 RETALIATOR

Un autre sim qui a été bien accueilli par la communauté de simeurs,c’est F-29 Retaliator de Ocean.

F29_&

 

Sur le fond,il ressemble beaucoup à FALCON….

Terrain d’action découpés en secteurs et le but de la missions ce passe dans ce secteur.

Map

Même style de difficulté selon le grade et en plus on retrouve plile poil les mêmes.

F29_grades

Les vues de côtés et satélite sont présentes aussi.

F29_vues

 

F29_satélite

 Alors,plagiat?

Bhen non,car il a été conçu par les créateurs de celui-ci.

Sauf que F-29 n’est pas aussi poussé dans la simulation,c’est plus un bon mix entre arcade et simulation.

Alors que FALCON modifiait le model de vol et l’IA ennemie suivant le grade,ici,c’est juste l’IA qui se défend mieux et plus rapidement.

Pour notre avion,rien ne change si ce n’est la consommation du carburant et des muns.

 

D’accord mais on fait quoi dans F-29 RETALIATOR?

Hé bien,vous avez la chance de piloter deux avions top secret et à la pointe de la technologie.

J’ai nommé le F-22 et le F-29.

F29_Avions

 Autre bonne nouvelle,c’est que il n’y’a pas une campagne mais quatre! Sourire

La première est une prise en main de l’avion et de ses systèmes dans le désert d’ARIZONA.

Là,vous aurez tout le loisir de vous entraîner sur des cibles fixes ou mobiles.

Une fois fait,les choses sérieuses peuvent commencer.

Vous pouvez choisir entre un conflit en Europe,Moyen Orient ou le pacifique.

F29_theatres

 

 

Présentation des protagonistes dans le jeu….

F29

 F29_F22

 

Pour tenter de contrer ces deux monstres il fallait un super méchant et celui qui a été retenu est: le MIG 29.

F29_mig1

 

Bien que d’une vision futuriste(pour l’époque),le pit est très complet et se gère totalement avec trois MFD.

Moins pratique,ils sont vite endommagé en combat.

Perdre les trois plus le HUD,c’est être mal,très mal……

Au mieux on finissait comme ça:

F29_ejection

 

 

Voici en détail le pit et les différents MFD.

F29_hud

 

F29_console

 

F29_mfd2

 

F29_mfd1

 

F29_mfd3

 

 

Bref,un bon petit sim super fluide malgré les détails affichés,pas prise de têtes et action rapide.

J’ai passé pas mal de temps avec ce jeu. Rigolant

 

 

 

 

 

 

Et en vrai,ça donne quoi?

X-29_proto

Le Grumman X-29 est un avion expérimental pour de nouvelles technologies : notamment l’aile en flèche inversée et les plans canard

Il faisait suite au Junkers Ju 287 développé par les allemands(z’ont tout inventé ceux là…Langue tirée ) à la fin de la Seconde Guerre mondiale et qui fut le premier avion à aile à flèche inversée opérationnel.

2071

Le 13 decembre 1985 le X-29 fut le premier avion à aile à flèche inversée à dépasser le mur du son en vol horizontal.

Les tests se poursuivirent de 1984 à 1991.

Le X-29A montra de bonnes qualités de manoeuvrabilité jusqu’à un angle de 45° en montée. Mais cela nécessitait de constantes corrections (jusqu’à 40 par secondes) initiées par le contrôle de vol électronique. Ce dernier était composé de trois ordinateurs redondants secourus par trois autres ordinateurs analogiques également redondants. Un seul ordinateur suffisait pour le vol, mais la configuration redondante permettait un bon traitement des erreurs éventuelles.

 

avion,aviation,1989,commodore,simulator,amiga,simulation,f-29,f-22,x-29,retaliator

 Le premier prototype du YF-22 fit son vol inaugural que le 29 septembre 1990. Il s’agissait de l’avion équipé de réacteurs General Electric F120. Le second prototype, avec des Pratt & Whitney F119, fit son premier vol le 30 octobre 1990. Les deux avions furent testés en supercroisière un mois plus tard, atteignant respectivement Mach 1,58 et Mach 1,43. Avec la post-combustion, tous deux dépassaient sans problèmes Mach 2 à 15 000 mètres. Le premier tir d’un missile eu lieu fin novembre 1990.

En avril 1991, l’USAF annonça que le YF-22 avait remporté la compétition et que le moteur retenu était le Pratt & Whitney F119. Onze avions de pré-série furent commandés, dont deux biplaces. Alors que le premier prototype était utilisé pour des essais au sol puis envoyé au musée de l’USAF, le second fut détruit lors d’un accident en avril 1992. Le premier avion de pré-série fit son vol inaugural le 7 septembre 1997, avec un certain nombre de modifications de structure par rapport au YF-22

f-22_et_pit

Caractéristiques techniques du F-22 Raptor :

Rôle Appareil de supériorité aérienne et pénétration
Constructeur Lockheed Martin, Boeing et General Dynamic
Motorisation 2 turboréacteurs Pratt & Withney F119-PW-100 de 15.900 kg de poussée unitaire avec post-combustion
Vitesse maxi supérieure à Mach 2 avec post-combustion, et Mach 1,5 en super croisière (c’est-à-dire sans post-combustion) à 10.000 m
Plafond 16.000 m
Poids à vide 14.365 kg
Poids maxi 24.948 kg
Longueur 18,92 m
Envergure 13,56 m
Surface alaire 78,04 m²
Hauteur 5 m
Armement 1 canon General Electric M61 A2 de 20 mm à 6 tubes dans le bord d’attaque de l’aile droite, plus des bombes à guidage laser (dans la soute ventrale), missiles AIM-120 C/A (dans la soute ventrale et/ou latérale) et AIM-9X « Sidewinder » emportés dans les soutes latérales.

 

avion,aviation,1989,commodore,simulator,amiga,simulation,f-29,f-22,x-29,retaliator

 

 

 

 

Pour terminer,une petite vidéo et la pub de l’époque .

http://www.dailymotion.com/swf/xaohrq&v3=1&related=1

 

RAM_TLG_90-01-tilt_0005_F29